Textes philosophiques

Raymond Moody    la définition de la mort clinique


    « Pour les uns, on dira qu'une personne est morte lorsque son coeur s'arrête de battre, et qu'elle cesse de respirer pendant un temps suffisamment long; lorsqu sa pression artérielle atteint un niveau si bas qu'elle en devient illisible; lorsque ses pupilles se dilatent; lorsque la température du corps commence à baisser, etc. C'est là la définition clinique; elle a servi au long des siècles tant aux médecins qu'aux non-initié. En pratique, la plupart des gens qui ont ét tenus pour morts l'on été sur la base de ces critères-là.

    Il n'est pas douteux que ces conditions traditionnelles se sont trouvés réunies dans un grand nombre des cas que j'ai examinés. Le témoignage des médecins et les attestations figurant sur les dossiers médicaux viennent alors étayer la présomption en faveur d'une mort effective".

La vie après la vie, p. 164.

Indications de lecture:

cf. leçons Recherches sur les NDE 1, recherches sur les NDE 2.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com