Textes philosophiques

Pascal        la tromperie de la loi pour le bien des hommes


(…) Le plus sage législateur disait que pour le bien des hommes, il faut souvent les piper, et un autre bon politique : “Quand il ignore la vérité qui délivre, il lui est bon d’être trompé.” Il ne faut pas qu’il sente la vérité de l’usurpation, elle a été introduite autrefois sans raison, elle est devenue raisonnable. Il faut la faire regarder comme authentique, éternelle et en cacher le commencement si on ne veut qu’elle ne prenne bientôt fin. (…) Il est dangereux de dire au peuple que les lois ne sont pas justes, car il n’y obéit qu’à cause qu’il les croit justes. C’est pourquoi il lui faut dire en même temps qu’il y faut obéir parce qu’elles sont lois, comme il faut obéir aux supérieurs non pas parce qu’ils sont justes, mais parce qu’ils sont supérieurs. » —

Pensées, (Fragments 56 et 62.)

Indications de lecture:

Cf. Machiavel.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com