Textes philosophiques

René Pommier    Le respect de la logique en psychanalyse


   « L’étude du travail du rêve nous a appris bien d’autres particularités, aussi remarquables qu’importantes, des processus qui se déroulent dans l’inconscient, mais nous n’en pouvons donner ici qu’un aperçu. Les règles de la pensée logique ne jouent pas à l’intérieur de l’inconscient et l’on peut appeler ce dernier le royaume de l’illogisme. (S. Freud). Mais c’est son propre mépris de la logique que Freud attribue sans vergogne au travail du rêve, un mépris qui lui a permis d’élever son échafaudage bancal de fariboles en ne tenant aucun compte des objections les mieux fondées. Quand on veut faire passer pour des vérités scientifiquement établies des hypothèses aussi arbitraires qu’absurdes, on a évidemment tout intérêt à récuser les règles de la logique. »  page 81).

 « (…) On a souvent l’impression, en effet, que, dès qu’il a trouvé un élément dont il peut faire quelque chose, il arrête l’interrogatoire sur ce point, dans la crainte que la patient n’ajoute quelque chose qui pourrait contredire l’interprétation qu’il a en vue. » (page 107).

Sigmund est fou et Freud a tout faux. De Fallois, Paris, 2008.

Indications de lecture:

 


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com