Textes philosophiques

Saint-Exupéry    travail et culture


     "Me vint encore l’image du temps gagné, car je demande : « Au nom de quoi ? » Et voici que l’autre me répond : « Au nom de sa culture. » Comme si elle pouvait être exercice vide.

Fou celui-là qui prétend distinguer la culture d’avec le travail. Car l’homme d’abord se dégoûtera d’un travail qui sera part morte de sa vie, puis d’une culture qui ne sera que jeu sans caution, comme la niaiserie des dés que tu jettes, s’ils ne signifient plus ta fortune et ne roulent plus tes espérances. […] Ainsi de l’enfant qui bâtit son pâté de sable. Il n’est point ici poignée de terre, mais citadelle, montagne ou navire.

Certes, j’ai vu l’homme prendre avec plaisir du délassement. J’ai vu le poète dormir sous les palmes. J’ai vu le guerrier boire son thé chez les courtisanes. J’ai vu le charpentier goûter sous son porche la tendresse du soir. Et certes, ils semblaient pleins de joie. Mais je te l’ai dit : précisément parce qu’ils étaient las des hommes. C’est un guerrier qui écoutait les chants et regardait les danses. Un poète qui rêvait sur l’herbe. Un charpentier qui respirait l’odeur du soir. C’est ailleurs qu’ils étaient devenus. La part importante de la vie de chacun d’entre eux restait bien la part de travail. Car ce qui est vrai de l’architecte, qui est un homme et qui s’exalte et prend sa pleine signification quand il gouverne l’ascension de son temple et non quand il se délasse à jouer aux dés, est vrai pour tous. Le temps gagné sur le travail, s’il n’est point simple loisir, détente des muscles après l’effort ou sommeil de l’esprit après l’invention, n’est que temps mort. Et tu fais de la vie deux parts inacceptables : un travail qui n’est qu’une corvée à quoi l’on refuse le don de soi-même, un loisir qui n’est qu’une absence. »

Citadelle, p.187.

Indications de lecture:

      

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com