Textes philosophiques

Pascal    vanité du monde


    "Qu'une chose aussi visible qu'est la vanité du monde soit si peu connue que ce soit une chose étrange et surprenante de dire que c'est une sottise de chercher les grandeurs, cela est admirable!"

Pensées, 161, p.67.

     "Qui ne voit pas la vanité du monde est bien vain lui-même. Aussi qui ne la voit, excepté de jeunes gens qui sont tous dans le bruit, dans le divertissement, et dans la pensée de l'avenir? Mais ôtez leur divertissement, vous les verrez sécher d'ennui; il sentent alors leur néant sans el connaître: car c'est bien être malheureuse que d'être dans une tristesse insupportable, aussitôt qu'on est réduit à se considérer,e t à n'en être point diverti".

Pensées, 164, p. 67-68.

Indications de lecture:

Cf. le temps psychologique, cf. Les désirs de l'ego, La légèreté et le sérieux.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com