Textes philosophiques

Krishnamurti    le goût et l'appréciation de la beauté


     " La beauté est quelque chose d'extraordinaire. Elle n'est jamais personnelle bien que nous en fassions quelque chose de personnel. Nous mettons des fleurs dans nos cheveux, nous avons de jolis saris, nous portons de belles chemises et de beaux pantalons, nous sommes très élégants et nous cherchons à être aussi beaux que possible ; mais c'est là une beauté limitée. Je ne dis pas que vous ne devez pas porter de beaux vêtements, mais cela sans plus ne consiste pas à apprécier la beauté. Apprécier la beauté, c'est voir un arbre, un tableau, une statue, les nuages, le ciel, les oiseaux en plein vol, l'étoile du matin et le coucher du soleil derrière ces collines. Pour percevoir cette immense beauté, il nous faut voir au-delà de nos petites vies personnelles.

    Vous pouvez avoir bon goût. Savez-vous ce que veut dire « avoir le goût harmonieux ?  Savoir comment combiner des couleurs, ne pas porter des couleurs criardes, ne pas tenir des propos cruels sur les autres, se sentir plein de bienveillance, voir la beauté d'une maison, avoir de beaux tableaux dans votre chambre, que celle-ci ait de belles proportions; tout cela c'est le bon goût et on peut le cultiver. Mais avec bon goût ce n'est pas apprécier la beauté. La beauté n'est jamais une chose personnelle. Quand on en fait quelque chose de personnel, elle est toujours centrée sur soi... Apprécier vraiment la beauté, c'est voir une montagne, la beauté des arbres, sans que "vous" soit présent. C'est éprouver le bonheur de regarder, même si les choses appartiennent à quelqu'un d'autre'".

 Réponses sur l'Éducation,  Éditions Bartillat, p.52-53.

Indications de lecture:

 cf. leçons La contemplation esthétique, L'essence de la beauté.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com