Textes philosophiques

Spinoza     l'uniformité des phénomènes naturel


    "Rien n'arrive dans la Nature qui puisse être attribué à un vice existant en elle; elle est toujours la même en effet; sa vertu et sa puissance d'agir est une et toujours la même, c'est-à-dire les lois et règles de la Nature, conformément auxquelles tout arrive et passe d'une forme à une autre, sont partout et toujours les mêmes; par suite, la voie droite pour connaître la nature des choses, quelles qu'elles soient, doit être aussi une et la même; c'est toujours par le moyen des lois et règles universelles de la Nature. Les affections donc de la haine, de la colère, de l'envie, etc. considérées en elles-mêmes, suivent de la même nécessité et de la même vertu de la Nature que les autres choses singulières, en conséquence, elles reconnaissent certaines causes, par où elles sont clairement connues, et ont certaines propriétés aussi dignes de connaissance que les propriété d'une autre chose quelconque, dont la seule considération nous donne du plaisir".

Ethique G.F. p. 134.

Indications de lecture :

    Thèse du déterminisme intégral. cf. L'essence de la liberté.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com