Carl G. Jung    les contenus collectifs et les contenus personnels


     "Il faut établir une distinction aussi claire que faire se peut entre les contenus personnels et de la psyché collective.

      Cette distinction est plus malaisée qu'il ne le semblerait au premier abord, car les plans personnels, émergeant de la psyché collective qui les a engendrés, lui demeurent intimement reliés d'où la difficulté de trancher quels contenus doivent être dits collectifs et quels autres personnels. Il est indubitable, par exemple, que les symboles archaïques, qui surgissent si fréquemment dans les fantasmes et dans les rêves, sont des facteurs collectifs. Tous les instincts fondamentaux, toutes les structures de base de la pensée et du sentiment sont collectifs. Tous ce que les hommes s'accordent pour estime universel ou général est collectifs, de même que tout ce qui est donné, compris, fait ou dit de façon commune et courante. A considérer les choses de près, on ne cesse d'être étonné en constatant combien notre psychologie, réputées individuelle, comporte de facteurs foncièrement collectifs. Cette masse d'élément collectif est tellement impressionnante que l'individuel en devient indiscernable".

La Dialectique du moi et de l'Inconscient, Folio, p. 77-78.

Indication de lecture:

      cf. leçon Le moi et l'inconscient.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| documents| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
E-mail :  philosophie.spiritualite@gmail.com