Textes philosophiques


Kant  le bonheur est-ce savoir ce que l'on veut?


   "Le concept du bonheur est un concept si indéterminé, que, malgré le désir qu’a tout homme d’arriver à être heureux, personne ne peut jamais dire en termes précis et cohérents ce que véritablement il désire et il veut. […] Pour l’idée du bonheur un tout absolu, un maximum de bien-être dans mon état présent et dans toute ma condition future, est nécessaire. Or il est impossible qu’un être fini, si perspicace et en même temps si puissant qu’on le suppose, se fasse un concept déterminé de ce qu’il veut ici véritablement. Veut-il la richesse ? Que de soucis, que d’envie, que de pièces ne peut-il pas par là attirer sur sa tête ! Veut-il beaucoup de connaissance et de lumières ? Peut-être cela ne fera-t-il que lui donner un regard plus pénétrant pour lui représenter d’une manière d’autant plus terrible les maux qui jusqu’à présent se dérobent encore à sa vue. […] Bref, il est incapable de déterminer avec une entière certitude d’après quelque principe ce qui le rendrait véritablement heureux : pour cela il lui faudrait l’omniscience. […] Le problème qui consiste à déterminer d’une façon sûre et générale quelle action peut favoriser le bonheur d’un être raisonnable est un problème tout à fait insoluble".

Fondements de la métaphysique des mœurs

Indications de lecture :

     Texte très discutable: le bonheur n'est pas un but à atteindre, ni une chose à construire en rassemblant des éléments et il n'a rien d'objectif. Il est totalement de l'ordre de la pure subjectivité. Kant ne voit pas ce que Rousseau avait très bien compris et il reste dans une interprétation banale de l'idée de bonheur. Le plus étrange c'est que par dessus il y ajoute une  spéculation théorique sur des "principes" pour rendre heureux qui est complètement hors propos et n'a rien à faire dans ce domaine. Par contre le passage sur les mirages de la richesse est pertinent. Voir La recherche du bonheur, La joie sans objet. Une grave erreur aussi concernant le temps psychologique chez Kant dans la relation au bonheur, preuve s'il en est qu'il en reste à une représentation limitée.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com