Textes philosophiques

Krishnamurti    la révolte et le chaos


     Question : Si tous les individus étaient en révolte, ne croyez-vous pas que le monde serait plongé dans le chaos?

     K : Écoutez d'abord la question, car il est très important de comprendre la question et de ne pas se contenter d'attendre une réponse. La question est celle-ci si tous les individus étaient en révolte, le monde ne serait-il pas dans le chaos? Mais la société actuelle baigne-t-elle dans un ordre à ce point parfait que, si tout le monde se révoltait contre elle, ce serait le chaos? Le chaos n'est-il pas déjà là en ce moment même? Tout est-il magnifique, exempt de corruption? Tout le monde mène-t-il une existence heureuse, pleine et riche? L'homme ne se bat-il pas contre son semblable? N'est-ce pas le règne de l'ambition, de la compétition sauvage? Le monde vit donc déjà dans le chaos : telle est la première constatation à faire. Ne prenez pas pour acquis le fait que cette société soit en ordre - ne vous laissez pas hypnotiser par les mots. Que ce soit ici en l'Europe, ou en Amérique, ou en Russie, le monde est en voie de décadence. Si vous voyez cette décadence, vous êtes face à un défi vous êtes mis au défi de trouver une solution à ce problème urgent. Et la façon dont vous relevez ce défi a de l'importance, n'est-ce pas? Si vous réagissez en tant qu'hindou, bouddhiste, chrétien ou communiste, votre réponse est très limitée – cela revient à ne pas répondre du tout. Vous ne pouvez répondre de manière complète et adéquate que si vous êtes sans peur, si vous ne pensez pas en tant qu'hindou, communiste ou capitaliste c'est en tant qu'être humain intégral que vous vous efforcez de résoudre le problème; et vous ne pouvez le résoudre que si vous êtes en révolte contre tout le système, contre l'ambition, la soif de posséder qui sont les fondements mêmes de la société. Si vous n'êtes vous-même ni ambitieux, ni avide, ni cramponné à votre propre sécurité, alors vous pouvez répondre au défi et faire éclore un monde nouveau.

     Q : Se révolter, apprendre, aimer : s'agit-il de trois processus distincts ou simultanés?

     K : Bien entendu, il ne s'agit pas de trois processus distincts, mais d'un processus unitaire. Il est très important, notez-le bien, de découvrir le sens de la question. Cette question se fonde sur la théorie et non sur l'expérience; elle n'est que verbale, intellectuelle, elle n'est donc pas valable. Celui qui est sans crainte et vraiment révolté, celui qui s'efforce de découvrir ce que veulent dire apprendre et aimer - cet homme-là ne demande pas s'il s'agit d'un seul ou de trois processus. Nous manions si habilement le langage, et nous croyons qu'en offrant des explications nous avons résolu le problème.

Le sens du bonheur, Point Sagesse, p. 14-15.

Indications de lecture:

Leçon Sagesse et révolte.

A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com