Textes philosophiques

Krishnamurti    l'enfermement dans l'habitude


    L'esprit, s'apercevant qu'il est englué dans l'habitude, est-il capable de s'en affranchir? Il ne s'agit pas d'avoir en tête l'idée que la liberté est un but à atteindre, mais de voir l'évidence de cet enfermement dans l'habitude, de faire l'expérience directe de cette vérité. De la même manière, l'esprit est-il capable de se rendre compte de son incessante quête de permanence, de sa soif d'accéder à un but, à un Dieu, à une vérité, à une vertu, à un état d'être, ou que sais-je encore, ce qui entraîne l'intervention du vouloir, avec toutes ses complications? Devant ce constat, ne pouvons-nous faire l'expérience directe d'une vérité, sans passer par tout ce fatras de la verbalisation? On peut avoir une vision objective d'un Fait donné : dans ce cas il n'y a pas d'idéation, il ne naît pas d'idée, de symbole ou de désir. Mais subjectivement, intérieurement, il en va tout autrement. Car nous voulons un résultat ; il y a en nous cette volonté farouche d'être quelque chose, cette soif de réussite, ce désir de devenir - source originelle de tous nos efforts.

      Voir la vérité d'instant en instant, sans le moindre effort, mais en ayant d'elle une expérience directe, me semble être la seule forme d'existence créatrice. Car ce n'est que dans les moments de tranquillité absolue, jamais dans l'effort, que se font les découvertes - que l'objet de notre observation soit sous un microscope ou au fond de nous-mêmes. Ce n'est que lorsque l'esprit test ni agité, ni englué dans l'habitude, ni en quête de résultats ou de devenir, mais réellement tranquille, tout effort et tout mouvement ayant été bannis, qu'il devient possible de découvrir quelque chose de neuf.

De la Vérité,  poche, p. 51.

Indications de lecture:

 cf. leçon Conscience et libération.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com