Textes philosophiques

Krishnamurti    pour observer vraiment, il faut être libre de regarder


     "J'aimerais répéter que nous n'essayons pas de vous convaincre de quoi que ce soit - cela doit être clairement compris. Nous n'essayons pas de vous persuader d'accepter un certain point de vue. Nous n'essayons pas de vous influencer en quoi que ce soit, ni de faire de la propagande. Nous ne parlons d'aucune personnalité, ni de qui a tort ou raison, mais nous essayons plutôt de réfléchir sérieusement, d'observer, ensemble, ce qu'est le monde et ce que nous sommes, ce que nous avons fait du monde et de nous-mêmes. Nous essayons d'examiner ensemble, à la fois l'homme intérieur et extérieur.

     Pour observer clairement, il faut être libre de regarder, c'est évident. Si l'on s'accroche à ses expériences, à ses jugements et à ses préjugés personnels, alors il n'est pas possible de penser clairement. La crise mondiale qui est là devant nous demande, exige que nous pensions ensemble, afin de résoudre ensemble le problème de l'homme sans se référer à une personnalité, un philosophe, un gourou particulier. Nous essayons d'observer ensemble. Il est important de se souvenir constamment que l'orateur ne fait qu'indiquer quelque chose que nous examinons ensemble. Ce n'est pas à sens unique mais c'est plutôt une coopération pour examiner, pour explorer et ainsi agir ensemble.

     Il est très important de comprendre que notre conscience n'est pas notre conscience individuelle. Notre conscience n'est pas seulement celle d'un groupe, d'une nationalité, etc. en particulier, mais c'est aussi tout le tourment, le conflit, la détresse, la confusion et la peine de l'homme. Nous examinons ensemble cette conscience humaine, qui est notre conscience, pas la vôtre ou la mienne, mais la nôtre.

     La qualité de l'intelligence est un des éléments requis pour cet examen. L'intelligence, c'est l'aptitude à discerner, comprendre, distinguer ; c'est aussi l'aptitude à observer, rassembler tout ce que nous avons accumulé et à agir en fonction de cela. Cette accumulation, ce discernement, cette observation peuvent être pleins de préjugés et l'intelligence est niée quand il y a des préjugés. Si vous suivez quelqu'un d'autre, l'intelligence est niée ; suivre quelqu'un, même s'il est estimable, fait obstacle à votre propre perception et à votre propre observation - vous ne faites que suivre quelqu'un qui va vous dire que faire, que penser. Si vous le faites, l'intelligence n'existe pas car, dans tout cela, il n'y a pas d'observation et par conséquent pas d'intelligence. L'intelligence demande que l'on doute, que l'on s'interroge, que l'on ne soit pas influencé par les autres, par leur enthousiasme, par leur énergie. L'intelligence exige une observation impersonnelle. L'intelligence n'est pas seulement la capacité de comprendre ce qui est expliqué rationnellement et verbalement, mais elle implique aussi que nous rassemblions toutes les informations possibles tout en sachant que ces informations ne seront jamais complètes sur qui que ce soit ou quoi que ce soit. Là où il y a intelligence, il y a hésitation, observation et la clarté d'une pensée impersonnelle et rationnelle".

La Nature de la Pensée, p. 57-58.

Indications de lecture:

     Relier aux leçons :  Raison et bon sens, sur l'importance de savoir observer, L'intelligence et les limites de la pensée, le voir,  La conscience et l'observation, sur la lucidité et l'observation.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 
philosophie.spiritualite@gmail.com